Publications

La réduction du recours aux filières de stockage

Publié le

http://www.spi-vds.org/fr/Actualites-billet-193.html?mbID=482

Le 26 novembre, à Mantes-la-Jolie, le SPI Vallée de Seine a réuni ses membres sur la thématique des déchets

Pour la dernière commission de 2019, dans les locaux du GIR Vallée de Seine, les membres du SPI se sont réunis pour évoquer l’enjeu environnemental que représente la gestion des déchets sous la présidence de Monsieur Jean-Marc PICARD, Directeur adjoint de la Direction Régionale Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie (DRIEE). Les débats se sont portés sur l’objectif de réduction de déchets à travers cinq interventions:

– Un état des lieux de la filière de gestion des déchets sur ces dernières années (stockage et incinération) et de la réglementation en vigueur et à venir pour atteindre un objectif de réduction de 50% de la quantité de déchets mis dans des installations de stockage à l’horizon 2024 par Monsieur Alexandre LEONARDI, chef du service de la prévention des risques et des nuisances à la DRIEE.

– Une présentation du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets de la région Île de France par M. Laurent CATRICE, chargé de mission économie circulaire et déchets au Conseil Régional, avec un focus particulier sur les volets de la lutte contre les dépôts sauvage, de la gestion des déchets du secteur du bâtiment et de la réduction de l’enfouissement des déchets valorisables.

– Un éclairage sur l’origine de la saturation des filières de stockage et l’impact sur les professionnels du recyclage, par Monsieur Emmanuel BURNAND, Directeur Général de FEDEREC.

– Un retour d’expérience sur la gestion des déblais du Grand Paris Express de l’extraction à la valorisation, par messieurs Frédéric WILLEMIN Directeur du Développement Durable et Christophe MAILLET responsable de la valorisation des déblais de la Société du Grand Paris.

– Une présentation de la gestion des ordures ménagères assimilés par la collectivité de Versailles Grand Parc, par Madame Marion SOULARD, Directrice de l’Environnement.

Voici l’ensemble des documents :

  1. Compte-rendu commission
  2. La filière déchets en Ile-de-France – DRIEE
  3. Présentation du PRPGD – Région Ile-de-France
  4. Les conséquences de la saturation des ISDND – FEDEREC
  5. Collecte des ordures ménagères – Versailles Grand Parc
  6. Gestion des terres excavées du Grand Paris – Société du Grand Paris

 

 

2019-11-26-1-compte_rendu_commission

2019-11-26-2-la_filiere_dechets_en_ile_de_france_driee

2019-11-26-3-presentation_du_prpgd_region_ile_de_france

2019-11-26-4-les_consequences_de_la_saturation_des_isdnd_federec

2019-11-26-5-gestion_des_terres_excavees_du_grand_paris_societe_du_grand_paris

2019-11-26-6-collecte_des_ordures_menageres_versailles_grand_parc

Publications

ramassage citoyen à la cabane des cantonniers

Publié le
Un grand merci à tous les participants (une vingtaine) pour cette action de nettoyage à la cabane des cantonniers, chemin des Trépassés à Carrières-sous-Poissy. C’était super ! Nous avons fait 2 aller-retour à la déchèterie AZALYS avec la petite camionnette de Philippe G. Il nous reste plus qu’à récolter les sacs restants.  
Publications

100KE pour financer une étude supplémentaire pour le nettoyage de la plaine !!!

Publié le

100 000 Euros d’argent publique 🚻 pour financer une étude supplémentaire : « financement des études de nettoyage et de résorption de la décharge située sur la plaine de Chanteloup ».
➡️ De quoi est composée cette étude ? Pour quelles raisons ? 🧐
Avec 100 000 euros les associations sont tout à fait disposées à commencer le nettoyage 🧹🧹🧹 de la plaine !!!

100 000 Euros d'argent publique 🚻 pour financer une étude supplémentaire : "financement des études de nettoyage et de…

Publiée par Stop Décharges Sauvages – Déchargeons La Plaine sur Vendredi 22 novembre 2019

Publications

Alternatives en Vallée de Seine répond à l’appel à projets lancé par l’EPAMSA

Publié le
Le collectif Alternatives en Vallée de Seine (qui regroupe une trentaine d’associations du territoire et dont notre association Stop Décharges Sauvages fait partie) s’est penché avec la plus grande attention sur l’appel à projet pour l’aménagement de la Boucle de Chanteloup.
 
Nous avons ainsi produit un projet ambitieux, résolument ancré dans le 21ème siècle, qui répond aux nombreux impératifs écologiques et économiques de notre territoire. 
(Lien valable pendant 7 jours)
 
 

Communiqué de presse : Alternatives en Vallée de Seine répond à l’appel à projets lancé par l’Epamsa

 

Publications

78actu article du 06/11/19

Publié le

Article sur actu.fr

Yvelines. Plaine de déchets à Carrières-sous-Poissy. L’État va financer une partie de la dépollution

La secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson s’est rendue sur la décharge sauvage de Carrières-sous-Poissy (Yvelines).

La secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique, Brune Poirson a annoncé que l’État participera à hauteur de 30% au financement de l’enlèvement des déchets de la plaine de Carrières-sous-Poissy (Yvelines). (©Élodie Taillade/ Le Courrier des Yvelines)
https://actu.fr/ile-de-france/carrieres-sous-poissy_78123/yvelines-plaine-dechets-carrieres-sous-poissy-letat-va-financer-une-partie-la-depollution_29154003.html

Photos

Rencontre avec Brune POIRSON, Secrétaire d’Etat

Publié le

Lundi 4 novembre 2019, Mme Brune Poirson, secrétaire d’Etat au près du ministre de la Transition Energétique et Solidaire, est venue se rendre compte de l’ampleur des dégâts et relayer les propositions de la #loiantigaspillage qui semblent pertinentes si tant est qu’elles soient appliquées y compris par les tribunaux.

Les principaux points mis en place :
– Mise en place d’une politique Pollueur – Payeur
– Augmentation des déchèteries pouvant accepter tous types de déchet avec un meilleur maillage territorial
– Renforcement des pouvoir de Police

Au delà du regard politique, qui doit être relayé en second plan puisque nous sommes tous concernés, le but est bel et bien de faire nettoyer cette #merdedechets de Ville de Carrières-sous-Poissy (page officielle) ainsi que toutes les #dechargessauvages de France et de permettre aussi d’endiguer ce fléau grandissant.

La gestion des déchets au niveau mondial sera une priorité pour les 30 prochaines années -> Objectifs 0 déchets à horizon 2050 ? Chiche ?

Merci Philippe GautryMohammed Amri et Sophie Rantz pour vos photos de Brune Poirson sur la #dechargesauvage de #LaPlaine avec Natalia PouzyreffBruno MillienneCatherine ArenouMarta de Cidrac – Sénat

Vidéo réalisée par Philippe GAUTRY (Membre de l’association)

Au delà du regard politique, qui doit être relayé en second plan puisque nous sommes tous concernés, le but est bel et…

Publiée par Stop Décharges Sauvages – Déchargeons La Plaine sur Mardi 5 novembre 2019

Discours de la secrétaire d’État Brune Poirson sur la mer de déchets à Carrières-sous-Poissy

Publiée par Philippe Gautry sur Lundi 4 novembre 2019
Publications

CNEWS : Brune Poirson dans la plaine le 4/11/19

Publié le

YVELINES : DEUX ANS APRÈS, LA DÉCHARGE À CIEL OUVERT DE CARRIÈRES-SOUS-POISSY EST TOUJOURS AU COEUR DU DÉBAT

 
La secrétaire d’Etat Brune Poirson doit se rendre sur place ce lundi 4 novembre.[© «Stop décharges sauvages»]
 

https://www.cnews.fr/france/2019-11-03/yvelines-deux-ans-apres-la-decharge-ciel-ouvert-de-carrieres-sous-poissy-est

Publications

Merci pour ce fabuleux Cleanup 2019

Publié le

MERCI.

C’est avec honneur et satisfaction que nous tenons à vous féliciter tous pour votre travail accomplie. Quand on voit tout le travail qui a été réalisé, vous pouvez sincèrement être fier de vous. Vraiment, merci à tous. 

Nous étions presque 100 personnes, peut-être même plus à œuvrer dans la plaine cet après-midi.

Mille merci à tous pour votre participation. Oui, sans vous, les bénévoles, cette action ne serait rien. Elle ne tient que par votre présence aujourd’hui et votre soutien depuis plus d’un an et demi. Et ça, franchement, c’est vraiment extraordinaire. Donc merci, mille merci à tous. Je ne peux vous citer tous mais du fond du cœur merci à chacun d’entre vous et aussi et surtout au enfants. 

Nous sommes aujourd’hui plus de 30 adhérents et je sais déjà que ce chiffre va augmenter. Plusieurs personnes m’ont fait part de leur souhait de s’inscrire pour participer à l’aventure Stop Décharges Sauvages et contribuer à avenir plus propre pour leurs enfants.

Surtout, un grand, grand merci à tous les enfants qui sont venus nombreux participer pour ramasser des déchets. Merci à vous les parents de les avoir emmener sur ce Cleanup. Par rapport à l’année dernière c’est inimaginable le nombre d’enfants que nous avons eu aujourd’hui. Tous pourront attester. C’est une fierté pour nous car la sensibilisation est la première mission de notre association. J’ai été très impressionné de voir cette volonté qu’on les enfants à vouloir rendre leur terre et leur futur plus propre. Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir nos enfants se préoccuper de leur avenir et cette volonté de participer. Merci merci merci.

Nous avons rempli 3 bennes de 30 m3 (merci SUEZ et aussi pour les gants), 8 bacs de 660L et 3 bacs de verres de 240L (Merci la CU GPSEO). Je vous communiquerai les volumes dès que nous les aurons reçu de SUEZ.

Merci à l’association World Cleaup Day France pour les sacs. Heureusement que nous avons eu tous ces sacs sans quoi nous n’aurions pas pu faire le job.

Merci à la Mairie de Carrières-sous-Poissy pour nous avoir apporter quelques boissons et les sandwichs et aux associations La Fiesta Night et l’APEA de nous avoir accueilli avec un café et des sucreries.

Merci Madame POUZYREFF, députée de la circonscription d’être venue nous soutenir et d’avoir participé au ramassage comme l’a fait M. DELRIEU, Maire de Carrières-sous-Poissy.

Un grand merci à Corinne d’être venue voir à quoi servaient les engins que nous avons emprunté à KILOUTOU: Une pelle de 5T, 1 camionnette et 1 groupe électrogène. « Il en faudrait au moins 5 des pelles et autant de camionnettes pour nettoyer tous ça, c’est inimaginable ! » Et oui Corinne, il y a encore beaucoup de boulot. Nous n’avons même pas pu terminé l’objectif fixé. Mais quel bonheur de voir autant de personnes investis par cette même conviction qu’il est possible de rendre un environnement propre.

Autant dire qu’avec tous ces généreux bénévoles qui œuvraient partout, nous avons eu de mal à suivre avec Bruno (Vice président de l’association) et Jacques (le conducteur de la pelle). Merci à tous pour votre volonté de fer.

Merci aussi aux entreprises HPE et Bouygues d’être venues participer à ce Cleanup.

Si vous avez des photos à partager, vous pouvez nous les envoyer par mail à contact@stop-decharges-sauvages.fr

Je vous remercie tous, vraiment, avec ma plus sincère admiration.

Alban, pour l’ensemble des membres du Bureau.

Publications

Forum des associations 2019

Publié le

Nous sommes très heureux de ce premier forum des associations où nous avons rencontré beaucoup de monde tous très intéressés par notre cause.
Nous avons donc le plaisir d’annoncer que l’association Stop Décharges Sauvages compte aujourd’hui 27 adhérents (dont 5 inscrits depuis le site internet https://dechargeonslaplaine.fr/adhesion/).

Nous ferons prochainement une réunion avec les adhérents de l’association pour échanger sur le calendrier et la prochaine action citoyenne : le World Cleanup Day de Carrières : https://dechargeonslaplaine.fr/…/world-cleanup-day-carrier…/

Forum des associations 2019 Stop Décharges Sauvages
Forum des associations 2019 Stop Décharges Sauvages
Forum des associations 2019 Stop Décharges Sauvages
Forum des associations 2019 Stop Décharges Sauvages
Information

Pub contre les décharges sauvages

Publié le

En ce moment le ministère de la transition écologique fait une campagne de pub contre les décharges sauvages et pour sensibiliser au tri des déchets.

  • Les sirènes n’existent pas, les poubelles si.
  • Tous tri-athlète, tous athlètes du tri !

Campagne publicité ministère de la transition écologique

Publications

L’interview du magazine NEON.

Publié le

Plus d’infos et lecture de l’article sur https://www.neonmag.fr/antipollution-voici-la-carte-des-580-decharges-sauvages-francaises-535809.html

Tous mes remerciements à Julia Mothu.

Sur le bord des routes, dans les bois ou au beau milieu d’un terrain vague, les déchets abandonnés s’accumulent. Au total, l’opération #AntiPollution de France Info a recensé un peu plus de 580 signalements de décharges sauvages sur l’ensemble du territoire.

Poubelle se déversant dans une prairie
Crédit : Pixabay

Si jeter ses déchets sur l’autoroute n’est pas un problème pour 37% des Français, les déverser illégalement dans la nature ne semble pas en être un non plus. Après avoir lancé son opération #AlertePollution en décembre dernier (en marge de la COP24), France Info a recensé pas moins de 580 signalements de décharges sauvages à travers toute la France.

Déchets plastique entassés dans la forêt, gravats, pneus ou appareils électroménagers hors d’usage laissés à l’abandon sur la voie publique… tous ces dépôts clandestins sont recensées sur une carte interactive, disponible sur le site. Une liste cependant non-exhaustive, puisque certains signalements remontent à plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Certaines décharges sauvages pourraient donc avoir disparues depuis, alors que d’autres n’ont peut-être pas encore été recensées.

Pour Alban Bernard, président de l’association Stop Décharges Sauvages, le phénomène s’explique très simplement : « Il n’y a pas suffisamment de déchetteries en France, déplore-t-il. Certaines entreprises n’ont pas les moyens ou pas le temps de parcourir 50 kilomètres chaque soir ou tous les deux jours pour jeter leurs déchets ». Un constat qui s’applique aux entreprises, mais aussi aux particuliers.

Quelles solutions adopter pour endiguer le problème ?

Se faire prendre en train de décharger ses déchets sur un lieu inapproprié peut coûter cher. Pour une simple poubelle, un particulier risque une amende de 75 euros, et 1 500 euros en cas de dépôt depuis un véhicule. S’il s’agit de « déchets professionnels », la note est d’autant plus salée : l’amende peut atteindre les 75 000 euros assortie d’une peine de deux ans de prison.

« Le problème, c’est que les contrôles sont très rares », explique Alban Bernard. Peu de chance, donc, que les pollueurs soient pris sur le fait. Mais l’association Stop Décharges Sauvages a pensé à plusieurs pistes pour prévenir le fléau de ces dépôts de déchets clandestins. « Ce qui serait intéressant, c’est de confisquer sur le champ les véhicules des entreprises qui déchargent illégalement, et ce,  jusqu’à ce qu’elles payent l’amende, commence-t-il. On pourrait aussi imaginer une éco-taxe qui contraindrait les entreprises à se rendre en déchetterie et, plus globalement, à un renforcement du pouvoir des polices municipales dans la verbalisation des contrevenants. »

En attendant, la future loi contre le gaspillage pour une économie circulaire, actuellement en discussion, pourrait changer la donne. Désormais, un agent municipal pourra verbaliser le pollueur, une tâche qui ne peuvent effectuer aujourd’hui que les forces de l’ordre. Le gouvernement devrait également autoriser la surveillance vidéo des lieux qui servent de décharges sauvages, et augmenter les amendes pour les pollueurs.